Ce qui est écrit "derrière" : La Société des Jeunes Pianistes, c'est le nom que s'est donné un groupe d'adolescents passionnés, à Oslo, à la fin des années 1960. A la fois amis et rivaux, ils ont en commun l'amour de la musique ; pourtant, un seul remportera le concours du "jeune maestro". Tous vont subir une terrible pression de leur entourage, mais surtout d'eux-mêmes. La Société des Jeunes Pianistes est un roman initiatique, grave et subtil, qui évoque le désir, la vie, la mort.

Au début de la lecture, j'étais un peu sceptique... je me suis dit que ça allait encore être un roman sans véritable histoire, juste un récit du quotidien, et puis finalement je me suis laissée entrainée par cette bande d'adolescents passionnés, j'ai même été surprise par certains traits des personnages. Bref un bouquin qui se laisse lire, et qui n'est pas désagréable.

Note : 14/20