Ce qui est écrit derrière : 

En 1964, un jeune adolescent algérien entre dans une école militaire oranaise. Son père, officier lui-même, a pour lui les plus hautes ambitions. Excellente recrue, le futur soldat se découvre néanmoins des dons inattendus. On se méfie d'un cadet passionné par le théâtre et la littérature. Comment le métier des armes peut-il s'accorder avec celui, si étrange, d'écrivain?

Trente ans plus tard, le nom de Yasmina KHADRA apparaît dans les librairies. Au plus fort de la tragédie algérienne, ses romans policiers témoignent de l'horreur. Qui massacre des innocents par milliers? Pourquoi ne veut-on pas entendre la vérité? Dès lors, l'auteur masqué se devait de révéler sa véritable identité.

Voici le récit de la plus singulière des aventures. Celle d'un enfant de troupe qui allait devenir ce témoin gênant, cet accusateur, ce grand écrivain.

 

J'adore Yasmina KHADRA, j'adore son style, c'est un géni, j'ai donc aimé connaître l'histoire de son enfance et ce qui l'a conduit vers l'écriture. Bref une enfance pas banale, entre l'école militaire et une famille déchirée, et la force d'un jeune adolescent qui se bat pour poursuivre ses rêves et ses convictions en dépit des attentes de ses parents. Alors que va-t-il choisir? Rester dans l'armée et continuer d'écrire en espérant être publié un jour ou bien tout quitter, vivre une vie de bohème et toucher son rêve du bout des doigts?

 

Note : 15/20

 

lc3a9crivain-yasmina-khadra