Ce qui est écrit derrière : Les Martiens de l'an 2000 de Bradbury ne sont pas très différents des Terriens. mais ils sont télépathes... parfois sans le savoir. C'est ainsi que la première expédition terrestre s'achemine vers Mars, une femme se met à fredonner un air d'une musique inconnue, et des paroles qu'elle ne comprend pas : "plaisir d'amour ne dure qu'un moment". troublé par cette petite chanson obsédante, jaloux des rêves qui l'accompagnent, son mari accueille la fusée une arme à la main... et c'est la fin de la première expédition terrestre. Qu'advint-il des autres? 

 

Mon avis : Bon autant le dire d'emblée, mon avis ne va pas valoir grand chose sur ce classique de la science-fiction, parce que... c'est un classique! Ceci dit j'ai vraiment bien aimé ces chroniques écrites dans les années 50 et qui montrent encore une fois que les écrivains d'anticipation de cette époque étaient tous un peu visionnaires. L'écriture est vraiment fluide et le style leger, c'est donc un vrai plaisir de lire ces différentes histoires de terriens tentants leur chance sur une nouvelle planète pleines de promesses! Un classique à découvrir ou redécouvrir donc! 

Une adaptation cinématographique du roman est sorti en 1979, vu la date de sortie je ne peux pas vous mettre de bande annonce...

 

Note : 16/20

Afficher l'image d'origine