Ce qui est écrit derrière :

La psychothérapeute Sofia Zetterlund suit deux patients particulièrement difficiles : Samuel Bai, un ancien enfant-soldat de la Sierra Leone, et Victoria Bergman, une femme profondément meurtrie par un violent traumatisme d'enfance. Tous deux présentent des signes de personnalités multiples.

Un jeune garçon d'origine étrangère est retrouvé mort près d'une bouche de métro, le corps momifié et mutilé. Personne ne semble se préoccuper de sa disparition et, pour la commissaire Jeanette Kihlberg, l'enquête s'annonce compliquée, d'autant qu'une nouvelle victime impose l'évidence d'une série.

Chacune de leur côté, le flic et la psy se voient confrontées aux mêmes questions : par quelle voie devient-on un monstre? A quel moment la victime se mue-t-elle en prédateur? Peut-on être mauvais si on ne ressent aucune culpabilité?

 

Mon avis : Ce livre fait partie d'une trilogie, et ce premier tome est vraiment prometteur pour la suite! L'histoire se met rapidement en place et la fin se révèle surprenante. Le style est fluide et vraiment agréable. Bref si vous aimez les polars un peu noirs vous aimerez vraiment ce bouquin! La suite (Trauma) prochainement!

15/20